Fonds anciens


Conditions de consultation des fonds anciens

Autorisation de consultation

Toute personne désireuse de consulter les ouvrages des fonds patrimoniaux doit préalablement justifier de son identité, par la production d'un document officiel comportant une photographie : Léocarte, carte nationale d'identité, permis de conduire ou passeport. L'autorisation de consultation des ouvrages des fonds en réserve est soumise à l'accord d'un conservateur ou du responsable des fonds patrimoniaux, ou, à défaut, par un autre agent habilité.

Lieu et condition de consultation

La consultation a lieu uniquement sur place et dans le local et/ou aux places dédié(es) à cet office, qui peuvent varier selon la BU.
En cas d'absence prolongée du lecteur, la pièce en cours de consultation doit être remise au personnel de la salle de lecture afin de ne pas être laissée sans surveillance. En aucun cas le lecteur ne doit sortir les documents de l'espace de consultation, même momentanément.

Afin de préserver le patrimoine, par nature très fragile, les documents doivent être manipulés et consultés avec précaution. Il est interdit de s'appuyer sur les documents et d'y faire des marques ou des annotations. Des marque-pages peuvent être mis à disposition du lecteur. Le décalque ou l'usage de scanners à main n'est pas autorisé.  La prise de notes se fait uniquement au crayon à papier. Des crayons peuvent être prêtés.

La sortie d'un document ne peut se faire que dans des situations exceptionnelles (prêt pour une exposition par exemple) et sera soumise aux procédures de sécurité habituelles.

Reproduction

La photocopie de tout ou partie d'un document est soumise à autorisation d'un conservateur ou d'un agent habilité qui juge de la capacité du document à la supporter. Les photocopies seront effectuées par un agent de la BU. La photographie numérique est autorisée. La prise de vue doit se faire à un endroit autorisé et en présence d'un agent de la BU. La BU ne fournit pas d'appareil photo.

Restitution et vérification des documents

Après chaque consultation, le personnel de la salle de lecture est habilité à vérifier l'état des documents.